Outils personnels

Outils personnels

Consulter les statistiques
Nombre d'insrits: 6695


Connectés

Actuellement connecté: 000
Connectés aujourd'hui: 000

Mise à jour dans 90 secondes

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil / Institution / L'histoire de l'Association / Colonel Jean Roig

Colonel Jean Roig

LE COLONEL JEAN ROIG
(BI 02-07)

UN DES GRANDS MECONNUS DE L'EPOPEE LATECOERE

CASABLANCA, le 3 mai 1923, trois Bréguet 14 démarrent à l'heure prévue vers Dakar. Deux ans plus tard allait s'ouvrir une ligne régulière.
Tandis que l'Afrique se soumettait, Latécoère pensait déjà à l'Amérique
en " parachutant ROIG pour préparer la ligne".
"POUR QUE PASSE LE COURRIER" (1)

          Jean ROIG est né le 27 juillet 1889 à Mexon (Haute-Vienne).

          De 1902 à 1907, il est enfant de troupe à l'Ecole militaire préparatoire de l'Artillerie et du Génie, à Billom.

          En 1907, il s'engage pour 5 ans au 36e Régiment d'Artillerie à Clermont-Ferrand. Il entre le 1er octobre 1911 à l'Ecole militaire de l'Artillerie à Versailles. Il est nommé sous-lieutenant au 13e Régiment d'Artillerie à Nîmes, le 1er octobre 1912. Entré dans l'aviation comme observateur à l'Escadrille 13 le 15 septembre 1914, il devient chef d'Escadrille de la C 224 en décembre 1916.
          En 1917, il est détaché du front pendant 4 mois, comme professeur à l'école de Fontainebleau, puis retourne au front comme commandant de la Salmson 58 jusqu'à l'Armistice.
          Avec 9 citations, il est décoré en 1918 de la Croix de Guerre et est promu Officier de la Légion d'honneur.
          En 1919, il devient chef de la 1ère Section du personnel du 4e Bureau de la 12e Direction Aéro.
          En janvier 1921, il est mis à la disposition des lignes aériennes Latécoère comme chef de service au Maroc.
          Grâce à son action auprès du Maréchal Lyautey et des services de la Résidence au Maroc, de M. Walter, directeur général des P.T.T., créateur des timbres aériens au Maroc, du Colonel Gaden, gouverneur de la Mauritanie, de Oulad el Baggy, Emir de Trarza, il donne une impulsion décisive aux lignes aériennes Latécoère (1).
          En 1922, il effectue seul la reconnaissance des terrains de Cap Juby, Villa Cisneros, M'Terert et Port-Etienne, avec mise en place du ravitaillement en essence et huile, au moyen d'un voilier " La Frasquita".
          Du 3 mai au 5 mai 1923, chef de mission du premier courrier postal aérien Casablanca-Dakar, Jean Roig effectue la liaison avec trois Bréguet XIV avec les pilotes Louis Delrieu, Cueille et Victor Hamm, les mécaniciens Lefroit et Bonnort et un passager M. G. Louis de la " Vigie Marocaine ".
          En 1924, il est envoyé en mission par M. P -G. Latécoère, pour préparer en Amérique du Sud la liaison aérienne Rio de Janeiro-Buenos Aires. Mission facilitée par l'amitié née pendant la guerre avec le héros national argentin Vicente Almandos Almonacid qui le fait recevoir par le Président Alvear.
          Le 14 janvier 1925, chef de mission du premier courrier aérien Rio de Janeiro-Buenos Aires, il effectue la liaison avec trois Bréguet XIV avec les pilotes Paul Vachet, Victor Hamm. Etienne Lafay et les mécaniciens Chevalier, Estival et Gauthier.
          En 1926, Jean Roig retourne à l'armée de l'Air où il commande successivement les bases de Fez, Alger-Maison-Blanche, Istres et Casablanca avant d'être mis en congé du personnel navigant en 1940.
          Au cours de son passage aux lignes aériennes Latécoère, Jean Roig a joué un rôle déterminant dans la création de la liaison aérienne française entre la France et l'Amérique du Sud, et a servi avec un dévouement total M. P.-G. Latécoère qui lui avait fait entièrement confiance. 
------------------------
(1) Journal des A.E.T., N° 116 et les suivants " Pour que passe le courrier" (J. ROIG).

Extrait du Journal des AET N° 131 1er trimestre 1982


Mise en page J. P. 2004


60 ans de la Patrouille de France


Le lycée militaire d'Autun